Page d’accueil

Parking à vélos sous-marin, à Amsterdam l'incroyable projet est une réalité

La passion des Néerlandais pour les bicyclettes est désormais connue dans le monde entier, à tel point qu'à Amsterdam, le nombre de bicyclettes dépasse le nombre d'habitants.

Cela entraîne en dot quelques problèmes logistiques, par exemple, le manque et la saturation des places de stationnement ou le manque de sécurité pour les vélos garés.

La municipalité de la capitale néerlandaise a donc imaginé une solution ingénieuse : la construction de deux nouveaux parkings autour de la gare centrale, l'un subaquatique et l'autre souterrain, capables d'accueillir jusqu'à 11 000 vélos au total. Construits en coopération avec le musée d'Amsterdam, ces deux parkings constituent une solution harmonieuse et pratique au problème du stationnement des vélos dans la ville.

Foto Facebook "I Love Amsterdam Group"
Amsterdam devient plus verte
Amsterdam est une ville où les vélos sont nombreux, notamment en raison de la configuration du terrain. C'est pourquoi le gouvernement de la ville a créé deux nouveaux parkings à vélos situés sous l'eau, de véritables bijoux d'ingénierie. Situés près de la gare, ils sont reliés à la fois au métro et à la gare centrale. Les premières 24 heures de stationnement sont gratuites, puis vous ne paierez que 1,35 € par jour.
Foto Facebook "I Love Amsterdam Group"
Deux nouveaux parkings sous l'eau
Le premier parking, appelé "garage Stationsplein" et conçu par wUrck, peut accueillir jusqu'à 7 000 vélos et a été ouvert au public le 26 janvier 2023. Le second, situé sur le site voisin IJboulevard, pourra en accueillir 4 000 et sera ouvert en février. Au total, l'administration publique a dépensé 85 millions d'euros pour ces deux projets.
Foto Facebook "I Love Amsterdam Group"
Un lieu harmonieux
Il ne s'agira pas d'un parking sombre et humide, mais plutôt d'un environnement harmonieux, car "l'utilisation de la lumière du jour et de matériaux légers de haute qualité donne à l'abri à vélos un aspect agréable", selon Oriol Casas Cancer, architecte et partenaire de wUrck.
Foto Facebook "I Love Amsterdam Group"
Le thème du stationnement
Réalisés en collaboration avec le musée Amsterdam, les parkings ont également un thème, celui de l'eau. L'idée est de faire entrer le cycliste dans une huître géante imaginaire, avec une partie extérieure rugueuse en basalte et pierre naturelle et une partie intérieure lisse et claire. Le hangar de "Stationsplein", le plus grand des deux parkings, présente également deux graffitis de l'artiste décédé. Lex Horn.
Foto Facebook "I Love Amsterdam Group"
Comment accéder au parking
Pour accéder au parking, il vous faut une carte de transport néerlandaise, le OV-chipkaart, ou encore le Fietstag, c'est-à-dire un chip qui vous permet d'enregistrer votre véhicule. La plupart de l'espace est dédié aux vélos des particuliers, mais il y aura aussi de l'espace pour les vélos partagés. L'entrée et la sortie sont reliées par une bande cyclable. Le journaliste Thomas Ricker a toutefois signalé qu'il n'y a actuellement aucune prise pour les vélos électriques.
Informativa ai sensi della Direttiva 2009/136/CE: questo sito utilizza solo cookie tecnici necessari alla navigazione da parte dell'utente in assenza dei quali il sito non potrebbe funzionare correttamente.